La Fille aux Chaussures

powered by Johanna P.

BLOG

9 comments

Dans le port…

Bruxelles

 

Hello tout le monde! Nous sommes partis pour un petit périple qui va nous mener en Belgique et en Hollande. On se voit dans 10 jours?

XOXO

J.

0 comments

La Plume empoisonnée…

Agatha Christie

Ca y est, j’ai enfin terminé mon « marathon Agatha Christie ». Que tirer de cette aventure? Du bon et du moins bon mais au final, je ne suis définitivement pas une fan de l’auteure britannique.

Fruit du hasard, je finis ce défi (lancé à moi-même) avec un livre un peu différent des précédents…

Comme à son habitudeAgatha Christie met en scène une galerie de personnages tous plus typiques les uns que les autres (que nous soupçonnerons tous à un moment ou à un autre) et réussit à dépeindre avec beaucoup de cynisme et d’humour noir les habitudes d’une bourgade anglaise mais cette fois-ci, derrière l’enquête « ordinaire », se dessine une jolie romance (malheureusement un peu mièvre) mettant en scène des héros plus jeunes qu’à l’accoutumée. Le contraste et l’humour sont d’autant plus agréables qu’elle met en scène un frère et une soeur londoniens lesquels s’avèrent très vite déroutés par les pratiques locales et dont les efforts d’adaptation sont parfois cocasses. L’enquête passe très vite au second plan, le premier plan étant occupé par la description des us du village. Tout en ne négligeant pas le côté criminel de l’affaire, Agatha Christie semble avoir voulu privilégier une sorte d’étude sociologique ou de peinture de mœurs.

L’intrigue démarre très vite mais s’essouffle un peu en cours de route pour finir sur un rebondissement inattendu. « La plume empoisonnée«  est l’un des romans d’Agatha Christie qui brille par son ambiance plus que par son intrigue. Nous avons même droit à la toute fin du roman, à l’arrivée de Miss Marple dont la présence serait tout à fait dispensable…

A découvrir.

Lymstock a tout du petit village anglais paisible où il fait bon vivre. Jusqu’au jour où une série de lettres anonymes vient empoisonner l’existence des villageois. Quand l’un d’entre eux se suicide et qu’un autre est retrouvé assassiné, toute la communauté est plongée dans l’angoisse et la suspicion. Heureusement, Miss Marple veille…

« La Plume empoisonnée » de Agatha Christie – Ed. Le Masque – 11 euros.
Prochaine lecture : « Le Bonheur dépend de l’âme seule » de Cicéron.
6 comments

Pour sortir…

Pour celles et ceux qui partent passer leurs vacances dans la capitale anglaise ou dans la capitale française (ou qui y vivent), deux chouettes expositions à vous recommander :

Chanel

- Exposition « Second Floor », à la Saatchi Gallery de Londres (du 12 au 22 septembre prochain) : Sam Taylor-Johnson expose « Second Floor« , sa nouvelle série de photos réalisée au sein même de l’ancien appartement de Mademoiselle Chanel.

C’est un voyage très personnel qu’a entamé la photographe et réalisatrice au sein de l’univers créatif de Mademoiselle Chanel. Une exposition portant sur le deuxième étage du 31, rue Cambon où la couturière s’était aménagée un appartement, entre la boutique du rez-de-chaussée et les ateliers du troisième étage. Un espace où elle aimait recevoir, mais aussi s’isoler pour se plonger dans la lecture. L’escalier de verre, le mobilier, la décoration ainsi que les éléments phares de son imaginaire artistique se dévoilent sous l’objectif de la photographe britannique, le tout avec une attention toute particulière portée sur les détails (détails-mêmes qui constituent l’identité de la marque : le chiffre 5, le double C ou encore d’imposants lions). Sans oublier les miroirs vénitiens, boules de cristal et autres reliures de ShakespeareVoltaire et Brontë qui agrémentent les lieux et nous replongent dans le passé, à la découverte de cet environnement envoûtant.

 

Exposition  » Elle s’appelait Jackie Kennedy « , à l’espace JFK49 rue de Paris (jusqu’au 30 août) : Un destin hors norme pour Jacqueline Bouvier qui devient first lady à 31 ans et que nous fait vivre Frédéric Lecomte, biographe des Kennedy (il a rédigé une  douzaine d’ouvrages sur le clan, effectué plusieurs aller et retour aux Etats-Unis). 
Il nous présente 230 photos collectées notamment auprès des archives de Boston, à chaque fois autant d’histoires sur celle qui préférait qu’on l’appelle Jackie et qui n’a pas forcément eu tout de suite le coup de foudre pour John Kennedy quand elle le rencontre en 1952. Dans la galerie, on découvre des portraits méconnus de Jackie, jeune débutante qui a mal vécu le divorce de ses parents, dont le père riche agent de change était aussi un coureur de jupons.

Frédéric Lecomte avec ses multiples anecdotes nous propose ainsi une plongée dans l’histoire de l’Amérique, vous voyez JFK en train de déclarer la guerre à la mafia, ou sa dernière partie de golf avant son assassinat à DallasJackie qui assiste au départ du cercueil toujours digne, Jackie qui assiste au départ du cercueil toujours digne. elle avait fréquenté la Sorbonne et de par ses origines françaises s’exprimait parfaitement dans notre langue.

 

0 comments

Antik Batik chez ELLE…

Antik Batik

Dans le ELLE de cette semaine, en plus de votre magazine*, vous pourrez trouver une tunique imaginée par la créatrice d’Antik Batik, Gabriella Cortese. En bleu ou en rouge, elle se glisse dans notre panier et va avec tout. Un slim blanc, une mini jupe en jean, un jupon gipsy ou bien en néo-paréo. Mais il faudra se dépêcher car il n’y en aura pas pour tout le monde! Courez acheter la (ou les) vôtre(s) !

 * pour 2,70 € de plus, soit 4,90 € l’ensemble. Pour connaître les points de vente, cliquez ici.

 

Aujourd’hui, les boutiques The Body Shop fête le Maroc.

Au programme : 
- Ateliers modelage des mains & regard berbère gratuits
- Buffet oriental et thé à la menthe offerts

Et en cadeau, il vous sera offert un Beurre Corporel Huile d’Argan Sauvage 50 ml pour tout achat !

5 comments

Le dressing de mes rêves…

Vous vous souvenez très certainement du dressing {de rêve} dans l’appartement {de rêve } de Carrie dans le premier opus de Sex & the City version film. Quelle fille n’a pas poussé de cris devant ce paradis sur Terre?!

Et bien, ce n’est rien en regard de celui de Theresa Roemer, autrement appelée « la femme ayant le plus grand dressing des Etats-Unis« …

Vous êtes prêtes? Sortez les Kleenex (pour les larmes… et la bave!).

Dressing

Quelques chiffres avant de commencer la visite :

- 60  sacs Birkin.

- 75 paires de Louboutin.

- 3 000 feet (soit 914,40 mètres) incluant… un bar à Champagne

- 500 000 $ de travaux.

Nous devons normalement déménager en Février prochain pour une grande maison mais même si nous allons avoir 3 chambres (et 3 SDB…) au lieu de 2 actuellement, je ne suis pas certaine que l’Homme barbu me laissera faire la même chose…

L’interview complet est ici.
2 comments

Rouge vernis…

Il y a quelques années, nous avions toutes dû casser notre cochon-tirelire pour nous offrir une paire de Louboutin maintenant que c’est fait, nous allons vouloir nous ruer sur la première ligne de cosmétiques (moins onéreux me direz vous!) lancée par le plus célèbre des chausseurs.

Le premier vernis, couleur écarlate en référence aux célèbres semelles rouges du chausseur, est commercialisé depuis mercredi dernier dans la boutique Louboutin sur la 5e avenue de New York à 50 dollars la pièce (environ 37 euros) mais aussi sur l’e-shop de la marqueLes autres vernis de la ligne seront commercialisés en deux temps au courant du mois d’août aux Etats-Unis. La commercialisation commencera début août en Europe et début septembre au Moyen-Orient. En France, les produits seront disponibles notamment au Printemps Haussmann, à partir du 25 août.

L’ouverture d’une boutique dédiée exclusivement à la cosmétique est prévue à la fin de l’année dans la galerie Véro-Dodat à Paris, près de la boutique de chaussures. 

NDLR : Le film est signé David Lynch.
Pages :1234567...262»